• Gala Fur

Fétichiste du cuir et … vegan !


Thierry, photographe fétichiste du cuir, vient d’Allemagne pour une séance photos. Nous serons vêtus de cuir, tous les deux. 3 jours avant son arrivée à Paris, il m’écrit :

« Il faut que je T'avoue Gala que... je suis devenu vegan. Pas militant, mais c'est une décision que j'ai prise il y a quelques années et selon laquelle j'essaie vivre. J'ai du coup essayé de me consoler avec du latex, du plastic, du faux-cuir, essayant de me convaincre que ça avait le même impact sur moi que le cuir, le vrai… Mais mon fétichisme du cuir est trop grand, trop puissant, du coup ça m'a rattrapé, et non seulement je n'arrive pas à me séparer de ma passion pour cette matière animale mais au contraire, je suis devenu davantage fétichiste du cuir, plus que jamais, à collectionner des tenues, des masques etc. Chez moi, j'ai une pièce où je stocke tout mon cuir, de temps en temps j'entre dans cette pièce juste pour respirer l’odeur du cuir. »



Une amie m’a prêté deux manteaux en singe qui datent de l’après-guerre, une cape aux épaules carrés avec des manches, et un manteau à col montant, fermé par une boucle de métal doré, avec une ceinture à deux boucles semblables en guise de fermoir, des vintage qui ont appartenu à sa grand-mère, à l’époque où on portait beaucoup de fourrure.

Je suis bien décidée à te les faire porter à un moment ou un autre, Thierry, au cours de la séance photo.

« Je pensais que ce serait bien que Tu sois au courant, Gala, pour que Tu puisses décider si Tu veux ou non m'attribuer l'honneur de porter de si précieux manteaux, sachant que je suis vegan.

Le veganisme, c’est une idéologie, Thierry, au même titre que l’écologie. Si tu étais en Patagonie où on ne sert que de la viande dans les restaurants et chez les gens, tu serais forcé de faire une pause dans ton régime sous peine de mourir de faim. Vegan ou pas vegan, tu porteras un des deux manteaux de singe, Thierry. D'ailleurs la cape t’ira très bien. Tu seras Thierry-le-Singe pendant la séance photo.


« L'idée de devenir 'Ton singe' hante mon esprit en permanence, Gala, être obligé à vénérer des manteaux de peaux d'animaux que j'ai vénéré étant enfant me met hyper mal à l'aise et en même temps, sous le choc, cela a déclenché en moi une profonde excitation comme je ne l'ai jamais connu de toute ma vie… comme si j'étais téléguidé, privé de toute volonté et raison… et incapable de Te refuser quoi que ce soit... »






En plus de porter cuir avec les poils, c’est-à-dire la fourrure, c’est la transgression à le faire par rapport à tes nouvelles normes qui t’excite. Pas étonnant que tu sois devenu vegan, toi le fétichiste du cuir ! Tu as placé la barre plus haut pour la transgresser ! Tous les masos sont excités par la transgression. Et puis tu m’as dit que tu aimais bien les singes…

« Enfant, les singes étaient mes créatures préférées, je les idolâtrais carrément. Il me reste des images traumatisantes de singes abattus et mutilés... Quand Tu m'écrivais à propos des deux manteaux de singes noirs j'ai été choqué pendant une seconde ou deux, mais ensuite complètement excité à l'idée que "Tu m'imposes" le port d'un manteau de singe… presque comme une humiliation (décuplée par le fait que j'éprouve cela comme un grand honneur que Tu m'accordes) ou le signe d'une soumission totale. J'ai eu du mal à m'endormir tellement j'étais hanté par cette idée, première chose à laquelle j'ai d'ailleurs pensé aujourd’hui au réveil. »


Evidemment le soumis n’est jamais un être responsable de ses actes : il ne fait qu'obéir à sa maîtresse ! Me donner tous les pouvoirs le temps de la séance de photo te dédounane : on t’auras forcé à t’habiller en peau de bête, Thierry-peau-de-singe !

« Mais ma réputation est foutu si les photos sont publiées quelque part ! Je ne vais plus pouvoir participer aux manifestations anti-fourrure. »




#vegan #cuir #fétichistes #ma #fourrure #singe

270 vues