• Gala Fur

Correction, please!

On dit « mériter » une correction. A du mérite celle ou celui qui la reçoit : la punition est donc un cadeau mérité ? Faut-il supplier pour avoir ce type de récompense ou bien désobéir exprès ? Sachant que la carotte que représentent la gifle, le fouet, le martinet, l’humiliation, le cachot obscur tout nu dans le froid, le piquet avec le cou enfermé dans un collier à clou et le bonnet d’âne sur la tête, le ligotage serré et inconfortable, le spéculum de bouche, la brûlure de cigarette a de belles probabilités de vous échoir... Le suspense reste entier quant à la correction ou la punition dont vous écoperez, assortie d’un « tu l’as bien méritée ! »




Bref, le maso fait en sorte que sa maîtresse s’occupe de lui ! S’il sait qu’elle n’aime pas le bruit, il se débrouillera pour entrechoquer les casseroles tandis qu’il fait la vaisselle. Il parlera systématiquement du sujet qui la dérange, fera tout pour l’asticoter si elle est occupée, bref, il s’engouffre dans la petite faille de sorte à l’agacer suffisamment pour qu'elle sorte de ses gonds. C’est un classique : William Reich parle des « masochistes exaspérés qui torturent leur partenaire jusqu’à ce qu’il ou elle réagisse avec la punition désirée ou la vengeance. »



A cause de leurs attentes, de leur conduite à la limite du sadisme, ces masos sont souvent pris en grippe par leur entourage lorsque leurs qualités ne se manifestent qu'à de très rares occasions, d’autant plus s’ils ne suscitent pas de compassion dans le genre « le pauvre, c’est un mort-de-faim, je vais lui lancer quelques miettes ! »

Dans un couple gynarchique, les travers du soumis peuvent être corrigés dans le cadre d’un dressage rigoureux par une maitresse courageuse et persévérante.

- Cahier de punitions

- Escalade des corrections (celles que le soumis en question n’aiment pas !),

- Renvoi temporaire « puisque c’est comme ça fout-moi le camp ! »

L’absence de la patronne est la punition la plus dure à vivre pour ces êtres dépendants. Dans le couple gynarchique, le soumis fera amende honorable chaque fois que sa maîtresse soulignera la perversité de son comportement - car c’est bien de perversité qu’il s’agit. Si nous sommes tous des pervers, c’est la perversion (et non la perversité) qui nous est chère !




#Willhem Reich #BDSM #punition # correction # soumis # maîtresse #gynarchie